Enfin une méthode fluide et agréable pour lancer son activité de coaching alors que tu es encore salarié(e) - tout en travaillant tes blocages émotionnels, même si tu ne sais pas encore exactement ce que tu veux faire dans la vie

Tu t’es sûrement déjà dit…


Tu as coché plusieurs de ces cases ? Alors sache que tu es au bon endroit.

Ce que tu vas découvrir sur cette page ?

C’est le principe numéro UN qui différencie les coachs qui galèrent à vendre leur offre et se retrouvent à vivre en dessous du seuil de pauvreté de ceux qui construisent un véritable empire dans lequel ils s’amusent et deviennent libres financièrement.

Ce principe ?

Quand je l’ai découvert, je n’y croyais pas…

Je me disais qu’il était impossible de travailler aussi peu pour avoir autant de résultats.

J’avais associé le travail à des croyances telles que :

“Il faut travailler dur pour réussir.”

“Si tu veux réussir en tant que coach, tu vas devoir passer des heures devant ton écran et aller prospecter pour trouver des clients.”

“Si tu ne passes pas ta journée au téléphone avec des prospects, tu as perdu ton temps.”

“Tu dois être en mode machine si tu veux réussir. Surtout au début !”

“On ne fait pas toujours ce qu’on veut dans la vie.”

“Travaille à mort et ensuite, tu pourras profiter.”

Mais en mettant ce principe en place (qui me paraissait totalement contre-productif), j’ai été littéralement scotchée… Genre comme ça :

Je suis passée du “flou total” à la clarté dans mon activité.

J’ai rapidement repris du plaisir à travailler.

Enfin, je ne m’acharnais plus à travailler pendant des heures, pour peu de résultats.

Et très rapidement, j’ai réussi à vivre de mon activité de coaching.

C’est comme ça que je me suis retrouvée à accompagner les gens à créer leur activité en ligne.

Et je sais parfaitement ce que tu vis aujourd’hui…

… Parce que mes clients sont tous passés par là.

Entendre le réveil et ne pas avoir envie de se lever.

Mais se sentir obligé(e), parce qu’il faut bien pouvoir payer ses factures.

Se lever à l’aube avec la boule au ventre et aller bosser à reculons…

“J’en ai marre de me dire que je dois aller bosser.”

Prendre la voiture/le métro et te dire qu’encore aujourd’hui, tu dois répéter le même schéma -métro-boulot-dodo-.

Angoisser tout le long du trajet en essayant de se rassurer.

En se disant que “ça va passer.”

Mais ça ne passe pas…

Tous les jours sont les mêmes…

Se lever…

Se préparer rapidement…

Aller bosser pour les rêves de quelqu’un d’autre.

Voir les mêmes personnes.

Avoir les mêmes conversations qui t’ennuient et ne te font pas vibrer.

Faire les mêmes gestes…

Avoir les mêmes pensées…

Se sentir frustré(e).

En colère.

Pire, au bord du pétage de plombs.

L’envie d’envoyer tout le monde “se faire foutre.”

Parce qu’elle est là, la vérité :

Tu ne te sens pas à ta place.

Plus les années passent, plus ton job devient épuisant.

Tu sais que tu as un potentiel à exploiter.

Que tu peux faire bien plus que ce que tu fais actuellement.

Que tu n’es qu’à 30 %.

Tu aspires à une vie plus douce et plus sereine.

Une vie où tu pourrais exploiter ton potentiel.

Accompagner les gens.

Propager ton savoir.

Aider.

Te sentir utile.

Devenir une référence dans ta thématique.

Montrer que tout est possible.

Mais tu n’as pas les clés.

C’est le brouillard total.

Et tu as peur.

Peur d’échouer.

Peur du regard et du jugement des autres.

Peur de perdre la sécurité financière que tu as aujourd’hui.

Comme toi, mes clients avaient ces peurs…

Ils se sentaient bloqués.

Ils avaient peur de se retrouver face à eux-mêmes.

Face à leur potentiel.

Peur de se planter et de voir leurs rêves s’envoler.

La majorité ont même tentés de se faire accompagner pour lancer leur activité en ligne.

Mais ils sont ressortis de ces accompagnements encore plus perdus.

Encore plus dans “le flou.”

Avec un tas de blocages.

“Je ne peux pas y arriver parce que je suis nul(le).”

“J’ai ce syndrome de l’imposteur qui m’empêche d’avancer.”

“Ce que je veux faire est encore flou et je n’ai pas les outils pour développer cette idée.”

“Je ne me sens pas légitime.”

“J’ai peur de réussir et de ne pas savoir gérer.”

“J’ai peur de prendre mes responsabilités.”

“J’ai peur de recevoir ne serait-ce qu’un euro de mes clients.”

“Je ne me sens pas capable.”

“Je n’ose pas me montrer.”

“Je ne sais pas comment m’y prendre pour aller de l’avant.”

La logique veut que le raisonnement t’amène à essayer de :

Te focus sur le côté marketing.

Trouver ton idée de départ.

La développer pour en faire une véritable activité.

Te spécialiser.

Créer ton offre.

Lancer un tas de tunnels de ventes.

Passer des heures derrière ton écran à faire tout un tas de trucs techniques que tu détestes.

Aller chercher des clients en prospectant.

Et passer ton temps à toujours essayer de vendre.

Mais toi, tu ne te vois pas passer tes journées à chasser les clients.

À être dans la technique et te casser la tête toute la journée.

Si tu veux quitter ton job “alimentaire”, ce n’est pas pour te lancer dans une activité qui va tout autant t’épuiser et te faire générer énormément de stress.

Et en plus, tu es bloqué(e) par tes croyances et tes peurs.

Alors c’est normal que tu en sois toujours au même stade.

Voir même, que tu aies régressé(e).

Tu penses que le problème, c’est la technique.

Alors tu essayes d’en apprendre le plus possible.

Tu regardes les autres faire.

Tu as peut-être même essayé de te faire accompagner.

Mais ça ne marche toujours pas.

Parce que ton mental bloque.

Parce que tu contrôles tout.

Tout te stresse.

Tout te met la pression.

Un rien te met en colère.

Et tu finis par te dire que tu es nul(le) et que tu n’y arriveras jamais.

Imagine si tu pouvais développer ton activité de façon fluide.

Dans la sérénité.

Tout en douceur.

Sans avoir à mettre en place tout un tas de techniques ultra compliquées que tu détestes.

Simplement en faisant ce que tu aimes :

Partager ton savoir.

Accompagner 2 - 3 clients par mois.

Avec qui c’est un véritable kiff de bosser.

Te focaliser sur eux et leur apporter une véritable transformation.

Tout en étant pleinement libre financièrement.

Libre de ton temps.

Avoir du temps pour prendre soin de toi.

Profiter de ce qui est important pour toi.

Voir ta famille et tes proches.

Les gens que tu aimes.

Recommencer à faire des activités que tu n’avais plus le temps de faire quand tu étais salarié(e).

Tout simplement te sentir épanoui(e) dans ta vie.

La kiffer.

En profiter, pour de vrai.

Sauf que tu n’en es toujours pas là aujourd’hui…

Toujours dans ce job dans lequel tu t’ennuies.

Dans lequel tu te sens frustré(e), en colère et loin de tes capacités.

Où tu n’exploites pas ton potentiel.

Et où, finalement, tu échanges ta vie contre un salaire et une retraite à plus de 60 ans.

Quand il sera trop tard pour profiter finalement...

Avant de te dire ce que j'ai découvert et comment tu peux l’appliquer, je vais te raconter quelque chose....

Je me suis lancée dans l’entrepreneuriat il y a 7 ans.

Au départ ?

Je suis passé par un peu tout et n’importe quoi.

MLM.

Ventes de petits produits.

Blog sur l’éducation “bienveillante”.

À vrai dire, pendant au moins 4 ans, je ne savais pas réellement ce que je voulais faire.

Je ne parvenais pas à trouver ma voie.

Je n’avais pas confiance en moi.

Une estime de moi très basse.

Je me sentais nulle.

Incapable d’aller au bout de quoi que ce soit.

Je me sentais inutile et je me disais que je n’étais pas légitime à accompagner les gens.

Que je n’avais rien à apporter de plus que les autres.

Puis, en 2017, j’ai découvert le Monde du “développement personnel.”

J’ai pris conscience que j’étais en plein burn-out.

Que la vie dans laquelle j’étais ne me satisfaisait pas.

Je ne me sentais pas à ma place.

Par dessus-tout, je voulais acquérir une véritable liberté financière.

Et ne plus avoir à dépendre de qui que ce soit.

Et un matin, fin 2017, j’ai pris conscience que ma vie devait véritablement changer.

Que si je continuais comme ça, je ne serais jamais un exemple pour ma fille.

Que je finirais comme ces gens, qui, à 70 ans, regrettent de ne pas avoir pris les bonnes décisions et sont passés à côté de leur vie.

Ce jour-là, je me suis promis de prendre ma vie en main.

Et d’aller au bout de mes projets.

J’ai commencé à faire des formations en développement personnel.

À lire de nouveaux ouvrages.

À partager mon histoire sur les réseaux.

Et très rapidement, je me suis passionnée pour ce domaine.

Et 1 an plus tard, après un 1er accompagnement en marketing, j’ai lancé ma première formation en ligne.

Plusieurs milliers d’euros en quelques jours.

Je prenais enfin conscience que gagner de l’argent sur Internet était possible.

Alors, où était le problème finalement ?

Et bien, je n’avais plus de “plan stratégique” pour la suite.

Je ne savais absolument pas comment m’y prendre.

J’ai essayé de relancer une formation, mais ce fut un véritable flop : 8 ventes.

Et en plus de ça, je prenais conscience que la formation en ligne n’était pas réellement ce qui me faisait vibrer.

J’avais besoin de faire plus.

De créer du lien.

D’apporter quelque chose de personnalisé.

Et ce n’était pas possible avec la formation en ligne.

C’est alors que j’ai décidé de lancer mon premier programme d’accompagnement.

Mais très rapidement, je me suis rendu compte qu’il était très difficile de vendre sans avoir de connaissances en marketing.

Alors, encore une fois, j’ai décidé de me faire accompagner.

Mais, au bout de plusieurs mois, je n’avais toujours pas de résultats.

On me donnait des miettes.

Et ça n’était clairement pas suffisant pour réussir en tant que coach.

Je ne savais pas communiquer sur les réseaux.

Je ne savais pas non plus vendre.

Je n’avais plus confiance en ma capacité à réussir.

Et en voyant les autres réussir, je me sentais nulle.

Frustrée.

En colère.

Je passais mon temps à essayer de convaincre les gens d’acheter mon programme.

À me comparer aux autres.

On me disait :

“C’est trop cher.”

Alors que je me bradais (genre un programme de 3 mois à 500 € payable en 5 fois.

“Qui es-tu pour me promettre ce genre de résultats ?”

“Quels sont tes diplômes ?”

“Je n’ai pas le temps.”

“Je reviens vers toi plus tard.”

“Je vais demander à mon mari.”

Après chaque échange, je me sentais dévalorisée.

Incapable de convaincre qui que ce soit.

J’étais en plein dans le “mindset du manque”.

Cette situation a duré 1 an.

Jusqu’à ce que je prenne conscience que j’avais besoin d’aide.

Et que sans cette aide, je resterais bloquée dans cette situation.

J’ai décidé de me faire accompagner.

Plusieurs fois.

Par plusieurs coachs.

Certains m’ont aidé à avancer.

D’autres pas.

J’ai commencé à me démarquer de mes concurrents.

Je me suis spécialisée.

Je n’étais plus une simple coach en “développement personnel.”

J’accompagnais désormais les femmes en burn-out.

Car j’étais moi-même passé par cette problématique.

J’ai travaillé de plus en plus ma communication sur les réseaux.

J’ai appris à vendre.

(Mais tu n’auras même pas à faire ça, si toi tu ne veux pas te concentrer là-dessus au début, si tu te focus sur les bonnes actions pour faire de toi la coach de tes rêves)

Et mon activité, dans laquelle je galérais à vendre au départ, a fait un gros BOOM.

En quelques mois, je suis passé d’une activité qui était mon bourreau à une activité qui enfin, me permettait de générer des revenus et vivre pleinement.

J’ai sans cesse continué à me former.

À investir sur moi-même.

C’est ainsi que je me suis spécialisée dans le copywriting et la vente.

Que naturellement, j’ai commencé à attirer des entrepreneurs qui me demandaient mon aide.

En les accompagnant, j’ai touché du doigt quelque chose qui me faisait réellement vibrer.

Qui m’a fait prendre conscience que je voulais viser encore plus haut : accompagner sur le côté business-marketing-vente et le côté “mindset.”

Et c’est comme ça que j’ai trouvé ma véritable “mission de vie” : accompagner les salariés en quête de sens à lancer leur activité de coaching.

À ce stade, tu te dis sûrement :

“Wow, je veux exactement pouvoir faire ça aussi !”

Et je te comprends.

Parce que ce que tu vas trouver ici n’est ni plus ni moins que :

Comment dépasser tes blocages/blessures/peurs et t’en servir comme une force pour enfin devenir inarrêtable.

Comment créer ton activité de coaching en 10 semaines alors que tu es salarié(e) et que ton idée est encore floue.

Comment trouver ta “mission de vie” et la transformer en véritable expertise.

Comment trouver le bon couple “problème-cible” afin de t’assurer de la viabilité de ton projet.

Comment connaître ta cible sur le bout des doigts afin de lui créer une offre irrésistible qu’elle ne pourra jamais refuser.

Quel qu’en soit le prix.

Comment attirer naturellement la bonne cible, sans tunnels de vente ni publicités Facebook.

Comment vendre sur les réseaux, même si tu pars de zéro et que tu n’as pas encore de communauté.

Comment transformer la vente en un jeu et ne plus jamais avoir à convaincre ta cible que tu es la bonne personne pour les accompagner.

Mais attention, ce n’est pas fait pour toi si…

Tu n’es pas prêt(e) à revoir tes croyances et déconstruire tout ce que l’on t’a appris.

Tu recherches une “solution miracle” et tu me vois comme une sauveuse.

Tu n’es pas prêt(e) à t’investir, que ce soit en terme de temps, d’efforts et d’argent.

Tu veux des résultats “tout de suite, maintenant.”

Tu penses que tu vas péter le million en quelques semaines.

Et ça ne marche que si tu es prêt(e) à travailler dans la constance et ne jamais abandonner.

À réellement t’investir.

Et à te positionner en tant que personne responsable.

Et si tu penses que c’est trop beau pour être vrai ?

Si j’ai réussi, alors pourquoi pas toi ?

Si mes clients ont 100 % de réussite, alors pourquoi pas toi ?

Ils n’ont rien de plus que toi.

Si ce n’est un plan.

Mais avant de te dire enfin comment tu peux commencer dès aujourd’hui à appliquer cette méthode...

Laisse-moi t’en dire un peu plus sur ce que tu vas découvrir :

Ce que font TOUS les coachs à succès en quelques minutes par jour et qui change radicalement leur état d’esprit pour le reste de la journée (et non, ce n’est pas le “miracle morning.”)

La technique imparable pour trouver sa mission de vie en 24 heures (même si ton idée de projet est encore floue.)

La principale erreur que font les coachs qui galèrent à vendre leur offre (alors qu’ils ont “tout fait comme il fallait.”)

Une nouvelle façon de te démarquer de la concurrence (tout en restant toi-même, sans aucun masque.)

Comment asseoir ta légitimité (même si tu viens de débarquer sur le toile.)

Comment attirer naturellement des clients, ceux qui sont prêts à s’investir (même si tu n’as pas de site web et que tu ne sais pas comment communiquer.)

Comment transformer la vente en un jeu, sans jamais avoir à prospecter et essayer de convaincre ta cible (même si aujourd’hui, tu ne sais pas vendre.)

Et tout ça….

Ce n’est que la partie la moins géniale de ce que tu vas apprendre.

Ce programme ? 


Il est à 3 000 €. (à voir en privée pour les paiements en plusieurs fois)

Il est accessible à partir d’aujourd’hui.

Et il n’y a que 2 places.

Tout simplement parce que je ne peux prendre plus de 2 clients sur ce format.

Et je sais d’avance que je vais augmenter les prix quand j’ouvrirai à nouveau 2 places dans plusieurs mois.

Voici ce que tu dois faire précisément pour qu’on commence ensemble :

Tu vas m'écrire sur messenger.

Nous prendrons le temps de voir si tu fais partie des personnes que je peux et veux accompagner.



Ensuite ? Ce qu’il va se passer ? Si tout est ok, tu valideras ton inscription via un formulaire privée.

Puis je t’enverrai un message sur WhatsApp et ton programme d’accompagnement commencera.

Tout se passera par écrit/messages vocaux.

Nous rentrerons dans le vif du sujet en démarrant la première semaine de ton accompagnement.

Je te donnerais une ligne directive en fonction de tes besoins, que j’aurais évalué en première partie.

Chaque jour, nous échangerons sur ton évolution et chaque semaine, tu auras de nouvelles actions à mettre en place pour lancer ton activité de coaching.

Tu es prêt(e) à démarrer DE SUITE ? Écris-moi sur messenger

Sinon lis bien la suite.

Maintenant, à ce stade - tu te poses peut-être encore des questions, et c’est normal….

Je vais répondre aux plus courantes.

* Est-ce que tu vas me faire faire des tunnels, des pubs et du webmarketing compliqué ?

Non, tu n’es pas webmarketeur(e), ton job à toi, c’est de kiffer ce que tu fais et apporter une transformation à tes clients.

Tu n’as pas besoin de tunnels.

De Facebook Ads ou encore de créer un webinar.

Tu as simplement besoin des bases pour attirer naturellement des clients chaque jour.

Tout en t’éclatant.

Et c’est ce sur quoi, nous allons bosser ensemble.

* Est-ce que tu penses que je vais trouver les actions funs ou difficiles ?

L’objectif est que tu t’amuses dans ton activité et que tu fasses ce que tu aimes.

Je ne te dis pas que tout sera facile.

Mais j’ai simplifié ce programme au maximum pour que tu puisses avoir des résultats sans passer par tout ce qui est technique.

* Est-ce que certaines choses seront imposées dans le programme ou est-ce qu'on construira ensemble ?

On avance ensemble.

Main dans la main.

Les actions qui te seront donné le seront en fonction de tes objectifs et tes besoins.

On se retrouve de l'autre côté.
J'ai hâte de t'y voir !
Jade.


Ps : si tu as la moindre question, n'hésite pas à m'écrire en cliquant ici : messenger.